Coiffeurs, avocats, chauffeurs VTC, exploitants agricoles…
Un même statut d’indépendant, des réalités économiques et sociales disparates

Temps de lecture : 4 minutes
Mickaël Bardet et Guilhem Théron, Insee

Ils sont avocats, chauffeurs VTC, coiffeurs, exploitants agricoles, médecins, restaurateurs… Ils ont en commun d’exercer une activité non salariée, parfois en complément d’une activité salariée, d’être en moyenne plus âgés que les salariés et d’être plus souvent des hommes. Leur régime de protection sociale n’est cependant pas unique, leurs revenus s’étendent du bas au haut de l’échelle et leur indépendance économique n’en a parfois que le nom. Petite visite guidée des non-salariés.

Certains nous nourrissent, nous soignent, défendent nos droits ou construisent nos logements. D’autres nous assurent, nous livrent à vélo, nous transportent, coupent nos cheveux. Ce sont les indépendants et l’Insee vient de leur consacrer tout un ouvrage, « Emploi et revenus des indépendants ».… [LIRE L'ARTICLE]

Le vin fait pencher la balance agricole

Temps de lecture : 2 minutes
Laurence Hermant, direction de la Diffusion et de l’Action régionale, Insee

image dee vigne

À l’heure du salon international de l’agriculture, grand rendez-vous annuel du savoir-faire de nos terroirs, penchons-nous sur l’un des produits phare qui participe à l’image de notre pays : le vin ! Que pèse la production de vin dans la production agricole française ? Et qu’en est-il de sa consommation ?

En 2019 comme en 2018, la production de vin a fait pencher la balance de la production agricole totale. L’année 2019 a été un mauvais millésime pour la production de vin : celle-ci a reculé fortement (– 13,7 % en volume) en raison des mauvaises conditions climatiques. Ce recul a entraîné la production agricole, qui diminue de 2,0 % en valeur selon les comptes prévisionnels de l’agriculture.… [LIRE L'ARTICLE]

La productivité des entreprises ralentit : essoufflement des leaders ou décrochage du peloton ?

Temps de lecture : 4 minutes
Marie-Baïanne Khder et Rémi Monin, direction des Études et Synthèses économiques, Insee

À l’heure du salon des entrepreneurs qui se tient à Paris les 5 et 6 février, quel diagnostic formuler sur le ralentissement global de la productivité des entreprises ? La course ralentit-elle parce que les coureurs de tête vont moins vite ou parce que le peloton n’arrive plus à les suivre ? Répondre à cette question peut aider à cibler les politiques de soutien à l’innovation. Si ce sont les entreprises de tête qui s’essoufflent, il faut encourager l’innovation dite « à la frontière » qui se diffusera ensuite au peloton. Si c’est le peloton qui est à la traîne, c’est cette diffusion qu’il faut encourager.[LIRE L'ARTICLE]