Mesurer les enjeux du changement climatique dans les territoires

Temps de lecture : 11 minutes
Xavier Bonnet, Arnaud Degorre, Loup Wolff, Insee
Mesurer les enjeux du changement climatique dans les territoires
© stock.adobe.com

Les années 2022 et 2023 ont été les plus chaudes depuis le commencement de l’ère industrielle en France métropolitaine. L’évidence du dérèglement climatique se manifeste notamment dans des catastrophes naturelles localisées dans certains territoires français : épisodes récurrents de sécheresse et restrictions d’eau, feux de forêt à l’été 2022, crues cet automne-hiver dans plusieurs régions, etc.

Le système statistique public a un rôle à jouer pour éclairer les démarches et débats dans la lutte contre le changement climatique, et l’adaptation à ses conséquences, dans chaque territoire : il doit proposer des outils d’analyse territorialisés qui, au-delà de la spatialisation des phénomènes physiques constatés, établissent un diagnostic sur les populations concernées et le tissu économique.… [LIRE L'ARTICLE]

Dis-moi ce que tu consommes, je te donnerai ton empreinte carbone : un exercice crucial mais piégeux

Temps de lecture : 16 minutes
Mathias André, Alexandre Bourgeois, Matthieu Lequien, Insee.
Enjeux et difficultés du calcul de l’empreinte carbone par type de ménages
© Flash concept – stock.adobe.com

L’urgence climatique requiert de réduire fortement les émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’empreinte carbone d’un groupe de ménages renseigne sur les efforts que ce groupe devra fournir pour la transition écologique. Les écarts entre différentes catégories, par exemple entre les plus modestes et les plus aisés, posent la question de la juste répartition de l’effort. Faute de mieux, les chiffres qui irriguent le débat public ventilent par catégorie de ménages l’empreinte carbone nationale pour un produit particulier au prorata des dépenses de ces catégories pour ce produit. Deux biais déforment néanmoins la ventilation ainsi obtenue. D’abord, les plus aisés paient des prix en général plus élevés pour des biens ou services qui remplissent la même fonction, donc leur empreinte carbone est surestimée à ce titre, et celle des plus modestes sous-estimée.[LIRE L'ARTICLE]

Des statistiques pour accompagner la transition climatique

Temps de lecture : 15 minutes
Sylvain Larrieu, Insee.
Des statistiques pour accompagner la transition climatique
©Surasak– stock.adobe.com


La statistique publique a un rôle à jouer dans l’analyse et le suivi des enjeux de la transition climatique comme le souligne le récent rapport sur Les incidences économiques de l’action pour le climat. Disposer de statistiques adaptées et précises est essentiel pour éclairer l’action et le débat publics sur toutes les dimensions : pour estimer les émissions de gaz à effet de serre et les mettre en regard de l’activité économique, pour aider à définir et à suivre des politiques publiques touchant les entreprises ou les ménages, pour permettre l’évaluation des investissements liés à la transition, pour répondre à la question « qui paye ? », mais aussi pour évaluer l’écart entre l’ambition et les moyens mis en œuvre, ainsi que pour suivre l’observation des dommages et estimer l’adaptation nécessaire.… [LIRE L'ARTICLE]

L’enjeu de la confrontation entre les indicateurs sur l’état de l’environnement et les moyens financiers publics et privés déployés pour le protéger

Temps de lecture : 9 minutes
Julien Maugé, Service des données et études statistiques.
Environnement : panneau "Parc naturel régional de Camargue"
©Ricochet64 – stock.adobe.com


De nombreux indicateurs permettent de suivre l’évolution des différents écosystèmes et les dépenses engagées pour protéger l’environnement. Mais comment juger de l’efficacité de ces dépenses ? Le Bilan environnemental de la France paru au printemps propose pour la première fois une confrontation entre l’évolution de l’état de l’environnement et les dépenses dans le domaine de la protection de la biodiversité et des paysages. Si on constate des progrès dans certains domaines (surfaces protégées, grands prédateurs, oiseaux d’eau hivernants…) d’autres évolutions restent en revanche moins favorables (oiseaux communs spécialistes). Certaines dépenses nécessitent du temps pour pleinement manifester leurs effets mais ces évolutions soulignent l’importance de poursuivre et intensifier les efforts pour éviter toute dégradation supplémentaire de la biodiversité et restaurer les milieux dégradés.[LIRE L'ARTICLE]

Ma région ? C’est l’Essentiel !

Temps de lecture : 3 minutes

Hugo Camille, Nathalie Couleaud, Stéphane Durand, Frédéric Minodier, Gérard Moreau et Caroline Roux, Insee

Télécharger cet article en PDF

La nouvelle carte régionale de la France fête son cinquième anniversaire. Pour rendre compte au mieux de la spécificité de chacune des 18 régions qui la composent, l’Insee en a réalisé une présentation simple mais néanmoins détaillée. Suivez le guide de ces Essentiels régionaux disponibles sur insee.fr.

Depuis le 1er janvier 2016, la France compte 18 régions, dont 13 en France métropolitaine et 5 en Outre-mer. Chacune possède une identité propre, à commencer par celle ressentie par ses habitants.

Mais quelle est cette identité vue au travers de la démographie, de l’économie et des indicateurs sociaux ?… [LIRE L'ARTICLE]

Autour et au-delà du PIB : nouvelles questions pour la comptabilité nationale, nouvelles pistes de réponse

Temps de lecture : 9 minutes

Didier Blanchet, direction des Études et Synthèses économiques (Insee)

PIB vert, PIB ressenti

Deux articles de ce blog ont déjà abordé la question de savoir comment lire et faire parler le PIB, en période de croissance « normale » comme dans le contexte totalement inédit de la crise en cours. Trois nouvelles publications de l’Insee offrent un tour d’horizon plus complet des questions qui se posent à la comptabilité nationale, à la fois « autour » et « au-delà » du PIB. « Autour » quand il s’agit de questionner sa capacité à toujours bien remplir ses deux missions traditionnelles de suivi de la production et des revenus au niveau macroéconomique. « Au-delà » quand il s’agit d’élargir à d’autres dimensions du bien-être, d’y intégrer la prise en compte des inégalités, et d’ouvrir davantage la comptabilité nationale aux problématiques environnementales.[LIRE L'ARTICLE]

– X % de quoi ?
Quelle mesure de l’activité pendant la crise, quelle(s) mesure(s) pour l’après-crise

Temps de lecture : 17 minutes

Didier Blanchet, Insee


La crise sanitaire a constitué un choc sans précédent pour l’activité économique, qu’on peut voir sous deux angles : des pertes de revenu et la crainte de destructions d’emplois pour le court et le moyen terme ; mais aussi la perspective d’un monde d’après dans lequel la croissance repartirait sous une forme plus équilibrée et plus durable, tel est du moins un espoir souvent exprimé. Comment ces deux points de vue du « pendant » et de « l’après » peuvent-ils faire évoluer le débat sur le principal outil de quantification de cette croissance, le produit intérieur brut, et plus généralement l’ensemble de la comptabilité nationale ? Si la crise donne un nouveau relief à certaines des critiques dont il est habituellement l’objet, elle donne en même temps de nouvelles raisons de le défendre.[LIRE L'ARTICLE]