Suivre la conjoncture lorsque les entreprises répondent moins aux enquêtes

Temps de lecture : 5 minutes
Olivier Dorothée, Jean-Marie Fournier, Marc Grenon-Mur, Alain Jacquot et Pierre Leblanc, Insee

Pendant le premier confinement, un nombre inhabituellement élevé d’entreprises a cessé de répondre aux enquêtes. En temps « normal », le statisticien sait faire face aux non-réponses. Il impute à l’entreprise qui n’a pas répondu les résultats d’une entreprise comparable (taille, activité) ou reprend les résultats de l’année précédente. Mais lorsque trop d’entreprises ne répondent pas et que s’ajoute une situation économique inédite, ces imputations sont inopérantes. Pour continuer à suivre au plus près la conjoncture, les statisticiens de l’Insee ont eu recours à de nouvelles sources, comme les consommations d’électricité. Ils ont aussi fait appel à des sources connues, mais utilisées jusqu’alors pour produire d’autres indicateurs : c’est ainsi que les données de chômage partiel ont permis d’estimer les baisses de production.[LIRE L'ARTICLE]

Coiffeurs, avocats, chauffeurs VTC, exploitants agricoles…
Un même statut d’indépendant, des réalités économiques et sociales disparates

Temps de lecture : 4 minutes
Mickaël Bardet et Guilhem Théron, Insee

Ils sont avocats, chauffeurs VTC, coiffeurs, exploitants agricoles, médecins, restaurateurs… Ils ont en commun d’exercer une activité non salariée, parfois en complément d’une activité salariée, d’être en moyenne plus âgés que les salariés et d’être plus souvent des hommes. Leur régime de protection sociale n’est cependant pas unique, leurs revenus s’étendent du bas au haut de l’échelle et leur indépendance économique n’en a parfois que le nom. Petite visite guidée des non-salariés.

Certains nous nourrissent, nous soignent, défendent nos droits ou construisent nos logements. D’autres nous assurent, nous livrent à vélo, nous transportent, coupent nos cheveux. Ce sont les indépendants et l’Insee vient de leur consacrer tout un ouvrage, « Emploi et revenus des indépendants ».… [LIRE L'ARTICLE]

La statistique publique à l’épreuve de la crise sanitaire

Temps de lecture : 9 minutes
 Jean-Luc Tavernier – Directeur général de l’Insee

Les dernières semaines ont montré que le besoin de statistiques ne s’effaçait pas avec la crise sanitaire, bien au contraire ; elles ont aussi montré que le système statistique public devait et pouvait réagir rapidement et faire face à de nouveaux enjeux. Il s’est agi d’abord de s’adapter aux conditions de télétravail et à l’impossibilité de maintenir certaines collectes d’informations. Il s’agit aussi de réaliser des analyses et productions nouvelles, pour éclairer en temps réel des questions aussi cruciales que le plongeon de l’économie et l’ampleur de la surmortalité. Il va s’agir, de plus en plus, d’assurer au maximum la comparabilité internationale des statistiques dans une période où chacun a dû s’adapter et innover, en fonction de conditions changeantes et souvent différentes d’un pays à l’autre.[LIRE L'ARTICLE]

La productivité des entreprises ralentit : essoufflement des leaders ou décrochage du peloton ?

Temps de lecture : 4 minutes
Marie-Baïanne Khder et Rémi Monin, direction des Études et Synthèses économiques, Insee

À l’heure du salon des entrepreneurs qui se tient à Paris les 5 et 6 février, quel diagnostic formuler sur le ralentissement global de la productivité des entreprises ? La course ralentit-elle parce que les coureurs de tête vont moins vite ou parce que le peloton n’arrive plus à les suivre ? Répondre à cette question peut aider à cibler les politiques de soutien à l’innovation. Si ce sont les entreprises de tête qui s’essoufflent, il faut encourager l’innovation dite « à la frontière » qui se diffusera ensuite au peloton. Si c’est le peloton qui est à la traîne, c’est cette diffusion qu’il faut encourager.[LIRE L'ARTICLE]